Comment souscrire un contrat d’électricité ?

  • Comparez les offres en moins de 5 minutes et réalisez jusqu'à 164€ d'économies*
  • Changez de fournisseur dans la journée sans coupure d'électricité
* Prix d'un appel local - Ouvert du Lundi au Vendredi de 9h à 19h et Samedi de 10h à 15h.
Comment souscrire un contrat d’électricité ?

Depuis l’ouverture du marché énergétique à la concurrence, souscrire un contrat d’électricité est un jeu d’enfant. Cependant, les démarches ne seront pas les démarches ne seront pas tout à fait les mêmes dans le cas d’un déménagement ou d’un simple changement de fournisseur.

Depuis l’ouverture du marché énergétique à la concurrence, souscrire un contrat d’électricité est un jeu d’enfant. Cependant, les démarches ne seront pas les démarches ne seront pas tout à fait les mêmes dans le cas d’un déménagement ou d’un simple changement de fournisseur. 

Électricité – Quelles démarches lors d’un déménagement ?

Vous êtes sur le point de déménager et vous aimeriez disposer de l’électricité le jour de votre arrivée ? Souscrire un nouvel abonnement énergétique fait partie des démarches administratives que vous devrez nécessairement effectuer. Voici comment procéder.

Étape n°1 – Résilier votre ancien abonnement énergétique

Quelques semaines avant votre départ, prenez contact par téléphone avec votre fournisseur d’électricité pour lui faire part de votre intention de déménager. Votre contrat est sans engagement. L’opérateur n’a donc aucune possibilité de s’opposer à son annulation. 

Lors de cette conversation, vous devez indiquer la date de clôture de contrat. À cette date, votre contrat prendra fin.(La coupure d’électricité n’est pas systématique à chaque déménagement, surtout si un autre personne emménage quelques temps après.) Le jour J, si vous ne disposez pas d’un compteur Linky, vous devez relever l’index de votre compteur et le communiquer à l’opérateur. Cette mesure lui permettra de calculer le montant de la facture de régularisation.

Vous ne comptez pas changer de fournisseur ? La résiliation de votre ancien contrat énergétique néanmoins nécessaire ! Un contrat d’électricité est en effet rattaché à un numéro de point de livraison (PDL) spécifique, et non à une personne. Vous risquez donc de payer deux factures d’électricité si vous n’annulez pas le premier.

Étape n°2 : Souscrire votre nouvel abonnement d’électricité 

Après avoir effectué l’étape de résiliation, vous devez souscrire un contrat d’électricité auprès d’un nouveau, ou de votre actuel fournisseur. Il est préférable de s’y prendre trois semaines environ avant votre emménagement. Avant de contacter l’opérateur, pensez à comparer les différentes offres du marché. Ces recherches préalables vous permettront d’effectuer des économies substantielles sur le moyen terme. Pour choisir le bon opérateur, n’hésitez pas à utiliser notre comparateur d’offres d’électricité en ligne.

Souscrire un contrat d’électricité sans déménager

Votre abonnement énergétique ne vous convient plus ? Vous avez trouvé un opérateur moins cher ou plus réactif ? Bonne nouvelle ! Changer de fournisseur d’électricité ne vous prendra pas plus de 10 minutes ! 

La résiliation de votre ancien contrat est-elle nécessaire ? 

Vous restez dans le même logement, mais vous souhaitez changer de fournisseur d’électricité ? La première chose à retenir est la suivante : vous n’avez pas à contacter votre ancien énergéticien pour lui faire part de votre décision et pour clôturer votre contrat. C’est votre nouveau fournisseur qui se charge de cette démarche.

Ne résiliez donc pas vous-même votre contrat d’électricité ! Si vous le faites, votre fournisseur demandera à Enedis de couper l’électricité et un technicien sera chargé de remettre le courant, à vos frais, à la date de commencement de votre nouveau contrat d’électricité.

Souscrire un nouvel abonnement

D’un point de vue général, un changement de fournisseur d’électricité n’entraîne pas de coupure de courant. La continuité du service est donc garantie. 

Bon à savoir : Comment contacter son fournisseur pour souscrire un contrat d’électricité ?

Le téléphone demeure le moyen le plus simple pour souscrire un nouvel abonnement énergétique. Si vous préférez, vous pouvez également ouvrir votre contrat par voie postale, à l’aide d’un courrier recommandé de préférence. La plupart des opérateurs permettent d’effectuer l’opération en ligne, depuis leur site internet.  

Quels documents sont nécessaires pour souscrire un contrat d’électricité ?

Que vous déménagiez ou que vous changiez simplement de fournisseur, un certain nombre d’informations sont nécessairement demandées lors de l’ouverture de votre nouveau contrat d’électricité. Si vous souhaitez gagner un peu de temps, rassemblez-les en amont de votre souscription. Deux cas de figure peuvent se présenter.

Cas n°1 – Le logement possède déjà un compteur 

Un compteur électrique est-il déjà installé dans le logement ? Les informations que vous aurez à transmettre sont les suivantes :

  • Votre identité complète : nom, prénom, date de naissance, etc. ;
  • L’adresse complète du logement : adresse postale, bâtiment, étage, numéro d’appartement ;
  • Un RIB, si vous choisissez la facturation par prélèvement automatique ;
  • Le numéro de Point de Livraison du logement (PDL), ou le nom de l’ancien occupant ;
  • La date souhaitée de raccordement au réseau ;
  • Le relevé de compteur. 

Cas n°2 – Le logement ne possède pas de compteur

Dans le cas d’un logement neuf, l’installation et la mise en service du compteur électrique nécessitent l’envoi de ces documents complémentaires :

  • Un extrait du cadastre ;
  • Le plan de masse, les branchements au réseau et les accès à la voie publique ;
  • Un engagement signé confirmant la prise en charge financière des travaux de raccordement.

Contrat d’électricité : quels critères prendre en compte ?

L’énergie constitue l’un des principaux postes de dépenses des foyers français. Elle est également indispensable à leur confort au quotidien. Bien choisir son fournisseur d’électricité est donc essentiel. Voici les critères à prendre en compte pour effectuer un choix avisé. 

Le prix de l’abonnement

Depuis 2007 et l’ouverture du marché à la concurrence, EDF n’est plus la seule entreprise habilitée à commercialiser des contrats de fourniture d’électricité. En cherchant bien, il est donc probable que vous trouviez un fournisseur proposant des tarifs plus avantageux que ceux du fournisseur historique. D’un point de vue général, gardez à l’esprit qu’il existe trois grands types de contrats :

  • Les contrats à tarifs réglementés, comme ceux proposés par EDF. Dans ce type d’abonnement, le prix de l’électricité est défini par le gouvernement sur proposition de la Commission de régulation de l’énergie. Il peut être révisé jusqu’à deux fois par an ; 
  • Les contrats à tarifs indexés sur le tarif réglementé : les fournisseurs alternatifs appliquent généralement une réduction de 5 à 10 % sur le prix du kWh proposé par EDF ;
  • Les contrats à tarifs fixes : il s’agit d’un abonnement dont le prix ne varie pas pendant une durée définie, le plus souvent un an, deux ans ou trois ans. 

L’option tarifaire 

En France, l’option tarifaire détermine la façon dont est facturée l’électricité. Deux grandes options existent aujourd’hui, l’option « base » et l’option « heures pleines – heures creuses ».

  • Pour l’option « base », le prix du kWh d’électricité reste constant au fil de la journée. 100 Wh consommés à 8h30 du matin vous reviendra au même prix que 100 Wh consommés à 22h00. Aujourd’hui majoritaire en France, cette option permet de bénéficier d’une bonne visibilité sur le montant final de la facture d’électricité. 
  • En choisissant l’option « heures pleines – heures creuses », le prix du kWh d’électricité varie en fonction du moment de la journée. Pendant les 8 heures creuses, l’électricité est facturée à un prix inférieur que celui du tarif « base ». Pendant les 16 heures pleines, elle est proposée à un tarif supérieur. Ce type d’abonnement conviendra donc aux foyers capables de décaler leur consommation énergétique durant les plages horaires les plus avantageuses.

Bon à savoir : Qu’est-ce que l’option Tempo ? 

Proposée par EDF, l’option « Tempo » a pour vocation d’encourager les foyers français à réduire leur consommation électrique lors des pics de consommation hivernaux. Dans ce type d’abonnement, le prix du kWh est variable en fonction des jours de l’année. Pendant 300 jours bleus, le tarif de l’électricité est avantageux. Pendant les 43 jours blancs, le prix est moyennement élevé. Lors des 22 jours rouges, il est très élevé. 

La puissance du compteur électrique

La puissance du compteur électrique constitue le dernier grand critère à prendre en compte lors de la souscription à un nouvel abonnement énergétique. Exprimée en kVA, elle détermine la puissance maximale supportée par votre compteur à un moment M.  Un compteur de 3 kVA est par exemple capable de faire fonctionner simultanément des appareils consommant 3 kW, ou 3000 W. Un compteur de 12 KVA peut soutirer sur le réseau une puissance maximale de 12 000 W. En France, la puissance la plus courante est 6 kVA.

Faites attention lorsque vous choisissez la puissance de votre compteur. Elle impacte de façon directe le prix de l’abonnement et le tarif du kWh d’électricité.

Les trois points clés à retenir :

Il est nécessaire de souscrire un nouvel abonnement d’électricité lors d’un déménagement Cependant, vous êtes libre de changer de fournisseur dès que vous le souhaitez ;

Pour ouvrir un abonnement, un certain nombre de documents sont exigés ;

Le prix de l’électricité, l’option tarifaire et la puissance du compteur sont les principaux critères à prendre en compte lors de la souscription.